samedi 26 juin 2021

L'argent colloïdal pour la bobologie au naturel

 

Pourquoi ça m'intéresse ?

J'ai souvent vu des groupes d'échanges sur la bobologie au naturel vanter les mérites de l'argent colloïdal. J'ai eu envie de creuser le sujet, et je vous partage l'état de mes tests et recherches.

Quoi ? Comment est-ce fabriqué ?

C'est une solution d'ion d'argent (microscopiques) en suspension dans de l'eau pure. Ce mélange se fabrique par électrolyse, à l'aide d'un courant électrique qui traverse la solution. (explication de ce phénomène ici)

Quelle concentration ?

Sur les flacons, vous retrouvez la concentration du produit avec un chiffre et la mention PPM. Cela signifie Partie Par million. C'est donc la part de particules d'argent contenues dans l'eau pure. 5Ppm = 5mg par litre d'eau pure. Une bonne concentration se situe entre 5 et 20 ppm.

Il est conseillé une faible concentration en interne*, une plus élevée (max 20ppm sur la peau).

La qualité de l'eau pure et mode de fabrication influent aussi sur la qualité du produit.

A noter : un flacon en verre teinté donne un produit qui aura une bonne conservation dans le temps.

L'argent colloïdale s'utilise comment ?

En externe sur la peau

l'argent colloïdal est votre allié pour éliminer les soucis de peau, les germes et bactéries.

Je l'ai testé pour :

- l'acné de mon ado, qui l'utilise en lotion tous les jours. Il est appliqué sans rinçage, en laissant sécher sur la peau. J'ai versé une partie du flacon dans un spray en verre pour faciliter son utilisation. Ce soin reste agréable car n'est pas trop odorant. En plus, c'est efficace:)

- sur des petites plaies, elles cicatrisent vraiment plus vite, en deux ou trois jours. Testé sur visage, j'ai appliqué avec un spray le produit matin et soir, ça marche vraiment bien.

Source : Onatera

- les petits bobos, notamment sur les pattes de mon CHIEN. Il a eu une piqûre d'insecte que le gênait. En quelques minutes, plus de léchage intempestif, et en quelques heures le bobo est oublié. Idem sur une petite coupure. J'ai apprécié trouver un agent désinfectant relativement « comestible » pour nos boules de poils ! 
Je suis en train de traiter un hot spot (grattage intempestif, suite à une piqure, la peau est bien abimée) en faisant une pâte argile verte / argent colloïdal. 

Son tarif ?

En moyenne, on le trouve à 15€ les 500ml.

Où le trouver ?

En magasin biologique dans le rayon des compléments alimentaires, dans certaines pharmacies.

Précautions d'utilisation :

  • Evitez le contact avec des ustensiles métalliques (cuillère, bol en inox...), qui font perdre les principes actifs du produit.

  • Européenne classe ce produit comme complément alimentaire, mais son usage en interne* (à avaler) est interdit.

  • Sa conservation : à l'abri de la lumière, la solution se garde plusieurs années.

Sources : la vie naturelle – argentcolloidal.fr

vendredi 18 juin 2021

J'ai testé la fabrication du "pétillant" des fées

Mais quelle est cette curieuse boisson ? 


C'est une boisson qui devient gazeuse naturellement !  Elle ressemble visuellement à une limonade, issue d'une fermentation de fleurs de sureaux. J'ai suivi quelques ateliers sur le sujet de la fermentation, et je trouve ce procédé vraiment fascinant !

Au hasard de mes ballades, je suis tombée sur le doux parfum, subtile de la fleur de sureau. Ce parfum particulier lui a value l'appellation de "la vanille du pauvre".



Comment reconnaître la fleur de sureau ?

Image : Incroyableplante

Cette fleur est assez répandue, elle donne des petites baies noires. Elle pousse dans un arbuste, et donne des grappes de petites fleurs blanches. La récolte se fait en mai/juin. 
A ne pas confondre avec le sureau yèble, qui lui, est toxique, mais, les fleurs se récoltent en fin d'été.

Côté santé, elle permet de renforcer l'immunité. Les fleurs ont un pouvoir sudorifique (qui fait transpirer) et diurétique. En sirop, les fleurs de sureau sont utilisées contre les maux hivernaux (toux, refroidissement...).


Pour faire une boisson fermentée, j'ai me suis inspirée de différentes recettes et de mes connaissances.

Voici une recette facile à faire, zéro déchet (ou juste les résidus à mettre dans le compost), qui va épater vos amis à l'apéro.

La recette du "Pétillant" des fées.

Les ingrédients :

  • 7 belles grappes de fleurs fraîchement cueillies,

  • un citron bio (ici, je n'ai qu'un vert sous l'coude)

  • 150g de sucre de canne bio,

  • 1,5 litre d'eau (ici filtrée avec la fontaine Berkey, l'eau qui booste  mon kéfir)

  • une petite figue ou quelques raisin sec, 

  • une cuillère à café de vinaigre de cidre.



Ustensiles :
  • un gros pot en verre,

  • un sac en tissu ou filtre à café

  • un entonnoir,

  • une bouteille en verre

Le pas à pas :

  • Diluez l'eau et le sucre. Vous pouvez éventuellement le chauffer pour bien le diluer et attendre le refroidissement.

  • Ajoutez la 1/2 figue et le citron tranché en morceaux,

  • Découpez les fleurs de telle sorte qu'il y ait le moins de branches vertes possible. Faire cette découpe lentement permet de repérer les p'tites bébêtes cachées. Si vous laissez trop de vert, la boisson aura un goût plus amer. 




  • Bouchez le pot avec la protection (sac tissu ou filtre à café), et placez-le au soleil. Pour moi, ce sera au bord d'une fenêtre.

  • Patientez quelques jours. La boisson est prête à être filtrée lorsque le fruit sec remonte à la surface.



  • Vous pouvez filtrer (entonnoir + filtre à café) dans une seconde bouteille où la fermentation continuera encore 5 à 7 jours à température ambiante. Elle va devenir pétillante. La boisson contient un tout petit peu d'alcool, comme le kéfir qui a fermenté quelques temps, de l'ordre de 1%. 


  • La seconde fermentation se fera en quelques jours. Pensez à ouvrir chaque jour votre bouteille pour dégazer en douceur. Si vous ne le faites pas, l'ouverture risque d'être sportive : comme du pétillant, ça peut jaillir. C'est aussi pour cette raison qu'il vaut mieux utiliser les bouteilles avec un bouchon sécurisé de ce type :  




Mon avis :

J'aime bien l'idée d'utiliser des plantes comestibles pour les transformer en une boisson rafraichissante et agréable à boire.




J'en ai fait plusieurs fournée, en faisant différents tests

- pour la même cuvée, j'ai testé une bouteille au frais, l'autre hors du frigo. La première n'a pas du tout pétillé, la seconde a débordé. Résultat : évitez de faire la seconde fermentation au frigidaire,  cela ralenti le processus.

- sans le vinaigre, ça marche aussi, 

- j'ai laissé macéré quelques jours, sans la figue "repère", la seconde fermentation a été très rapide : la gaz est apparu rapidement.

- avec la figue : elle remontée entre un jour et demi et trois jours. 

- dans chaque bouteille, il y a un dépôt au fond, c'est normal.

Prochaines expériences : 

- 1,5 litre d'eau pour 80g de sucre. Je vais diminuer la part de sucre. Résultat : ça marche. La figue est plus longue à remonter, mais la boisson pétille.

- J'ai envie d'essayer d'autres plantes aromatiques avec ce procédé, lorsque la saison de sureau sera passée.

Mes enfants, plutôt réfractaires au kéfir et autres potions, on adoré cette boisson vraiment savoureuse ! J'ai bien envie de planter un arbre de sureau dans mon jardin pour les années à venir ! Si vous avez des plants, je suis preneuse ;) Merci

Nombre de visites

Animation "ménage au naturel" - France 3, janvier 2014

Contacter Sophieaunaturel

Nom

E-mail *

Message *