jeudi 1 septembre 2011

Tambouille mère-fille : le gloss party


Elles ont bien travaillé !
Ma louloute, 4 ans a partagé avec sa copine (et ma filleule)une soirée pyjama. Après le couché, des bruits suspects... J'ai retrouvé les 2 cocottes maquillées, version petite fille : au feutre ! Sur les paupières, au milieu de front... un vrai plaisir à débarbouiller !
Elles veulent du maquillage, qu'à cela ne tienne !
Ce matin, atelier tambouille.

Elles étaient toutes excitées par le projet.
Après avoir préparé les ustensiles, mis au point la recette, apprêté les ingrédients, nous avons confectionné un baume/gloss. Il est bien rosé, mais laisse plutôt un film transparent sur les lèvres. Pas de danger que nos filles ressemblent des clowns. L'intérêt est qu'il est comestible. Très important ! d'autant qu'elles font des « bétisette » du style étalage de rose à lèvre sur le visage. Ici, tant mieux, il a un effet super protecteur et hydratant.

Les ingrédients : (pour un tube de gloss)
  • 3 ml de glycérine végétale (à mesurer à la seringue), garde l'eau, protecteur, donne une texture plus sirupeuse.
  • 2 g de cire d'abeille : pour durcir le mélange, la texture
  • 3g d'huile de coco : bonne odeur, réparateur, hydratant
  • 3 ml d'huile de ricin (à mesurer à la seringue) : aide à disperser les pigments, mouillant, assez visqueuse, épaisse.
  • 5 ml d'huile de noyau d'abricot : radical sur les peau sèches
  • 1 goutte de vitamine E
  • pigment rose, selon les goûts
Coût des ingrédients : 1,74€ avec le tube
Ustensiles : 2 bols, une cuillère, une balance précise, une seringue graduée, une spatule, un fouet, une casserole pour le bain-marie.

La recette pas à pas (niveau moyen) :
  • Désinfectez les ustensiles : bols, cuillères, contenant, spatule, fouet...
Les cocottes s'en sont donné à cœur joie ! Une astuce : mettre de l'alcool dans un flacon pulvérisateur, c'est plus facile à appliquer, surtout dans le tube de gloss.
  • Pesez la cire, la mettre au bain-marie
  • Ajoutez y l'huile de coco à faire fondre.
  • Préparer le reste des ingrédients (glycérine, huile d'abricot, huile de ricin) dans le second bol.
  • Lorsque le bain-marie a fait son travail (fonte huile coco et cire), versez les ingrédients du second bol. Mélangez vigoureusement.
  • Ajoutez le pigment rose. Continuez à mélanger, et retirez du bain-marie.
  • Ajoutez ensuite la vitamine E, lorsque le mélange est un peu refroidit.
  • Avant qu'il ne durcisse en refroidissant (sinon, c'est un peu difficile à verser dans le tube), versez à la seringue le liquide dans le tube. Finish !
Pour l'anecdote, ma louloute avait des lèvres bien abîmées, en une application, réparées !
J'ai adoré leurs questions : « et ça, c'est quoiaaa ? » ; « je peux toucher » ; à propos de l'huile de coco, « ça sent comme du gâteau ! Hi, hi !» ; « ça se mange ? ».
Expérience à renouveler !


1 commentaire:

  1. Bonjour Sophie,

    Super la recette, la texture est vraiment sympa. J'ai découvert la cire d'abeille micronisée qui permet aussi de maintenir en suspension les pigments et d'obtenir des textures gels sympa. Si tu essaies donne moi ton avis.

    Audrey

    RépondreSupprimer

Nombre de visites

Animation "ménage au naturel" - France 3, janvier 2014

Contacter Sophieaunaturel

Nom

E-mail *

Message *