vendredi 1 juin 2018

7 idées pour transformer les plantes aromatiques du jardin


J'adore les aromatiques : facile à cultiver, en jardin, en jardinière, en pots dans la cuisine. Elles sont peu coûteuse, surtout en partant de la graine. J'en ai plein, mais parfois, elles restent dans le jardin sans que je les utilise vraiment. J'ai donc fait quelques recherches, tests pour mieux les utiliser et éviter de les laisser en plant !

Quelques conseils si vous ne les avez pas encore planté :
  • l'idéal est d'avoir un pot ou un carré potager pas trop loin de la maison. Sinon, grosse flemme d'aller les chercher au moment de cuisiner !
  • J'aime mieux partir de la graine plutôt que de les acheter en supermarché. Je remarque qu'elles sont superbes dans les magasins, une fois plantées, elles « ne marchent » pas, surtout la basilic:(

Comment transformer les aromatiques du jardin ?

1/ j'en mets partout, dans la plupart des plats froids ou chaud.

A chaud : Le classique mélange d'aromatique dans les viandes, bouillon (sauge / romarin / laurier / thym, par exemple). Je coupe quelques feuilles que je rassemble en un fagot qui se diffuse dans mes eaux de cuisson. C'est le fameux bouquet garni !  Quel parfum !

A froid : évidement j'en coupes dans toutes mes salades (ciboulette, persil, estragon, aneth...). L’intérêt de cette méthode est de bénéficier des vertus santé de ces plantes, les vitamines et minéraux qu'elles contiennent.

Une piste au bureau : laissez une jardinière d'aromates dans la salle de pause. Un peu de ciboulette, persil, aneth, basilic ou thym... les collègues en feront certainement un bon usage !

2/ j'aromatise mon huile
En cuisine, comme en cosmétique, c'est agréable d'avoir des huiles aromatiques. En cuisine, pour les vinaigrettes ; en cosmétique, pour les macérats huileux en usage cutané (pour la peau - recettes ICI).
La marche à suivre :
vous prenez vos plantes aromatiques et laissez sécher quelques jours. Une fois sèches, vous les laissez infuser 3 semaines dans de l'huile d'olive ou tournesol. A l'issue, vous filtre (entonnoir/filtre à café) et obtenez votre huile aromatisée. Cette méthode peut se faire avec plusieurs plantes dans une même huile.

3/ je crée des sels ou sucres aromatiques
Pour saler ou sucrer mes plats, j'aime bien utiliser du sel ou sucre aromatique. La marche à suivre : Comme la recette précédente, il est nécessaire de faire infuser la plante SECHE dans le sucre ou sel. Dans ce cas là, je laisse la plante dans le mélange mais la réduit en poudre ou petits morceaux au préalable. Utile, pratique et exhausteur de goût !
Ce qui marche bien avec le sel :
  • la ciboulette,
  • la sauge,
  • le romarin,
  • l'estragon,
  • le basilic
  • l'hélichryse italienne (odeur curry)...
et pourquoi pas mélanger le tout !

Pour le sucré :
  • les fleurs comestibles, notamment le lilas,
  • la menthe, même les différentes menthes
  • le basilic...

4/Les infusions en plantes fraîches (pour les pressé) ou plantes sèches à conserver tout au long de l'année
Je suis utilisatrice de gourde, et j'aime bien, de temps en temps, aromatiser l'eau que je vais boire en journée. C'est l'occasion d'aller cueillir quelques plantes fraîches de bon matin, de les rincer, et de les laisser macérer dans l'eau de ma gourde.

Pour garder mes plantes au long court, l'idéal est de les laisser sécher quelques jours avant de les conditionner dans des bocaux. Ainsi, elles se conservent largement l'année durant, pour les déguster en tisane. 

Côté tisane, le thym, un incontournable de l'hiver ; j'aime bien la lavande, la menthe côté goût ; un détox intéressante avec le romarin (avec précaution, c'est un sacré diurétique!). La tisane s'utilise sur plante sèche, à infuser quelques minutes dans une eau bien chaude.

5/En macérat dans le vinaigre de cidre, pour les cheveux
La macérat vinaigré est un excellent soin pour les cheveux. L'un des plus connu est celui à base d'ortie, un très bon minéralisant, restructurant pour les cheveux.
La marche à suivre :
La macérat vinaigré en soin cheveux se fera avec du vinaigre de cidre (pH 5 mieux adapté au cuir chevelu que le vinaigre blanc). Mieux vaut utiliser des plantes sèches pour éviter qu'elles ne moisissent dans le mélange.
La patience est de rigueur : 3 semaine de macération avant usage !
Pour séparer plante et vinaigre, j'utilise entonnoir et filtre à café.
Côté utilisation, j'aime bien la version en spray, à utiliser après un shampoing, sur cheveux humides.

Quelques plantes à utiliser en macérat vinaigré :
  • la sauge : régule le sébum, revitalisant, favorise la pousse, réduit la chute des cheveux,
  • le romarin : plutôt pour cheveux foncé, il tonifie les cheveux mous, les cheveux fins,
  • l'ortie : un revitalisant, minéralisant, lutte contre les pellicules
  • la lavande : pour les cheveux gras, démangeaison

6/ Transformer les plantes en sirop
Cette piste est intéressante, surtout quand on a une plante en grande quantité, la menthe, par exemple.

La marche à suivre :
  • 15 à 20 tiges de menthes ou près de 350 feuilles
  • 600 ml d'eau
  • 500 g de sucre.
Il est nécessaire de nettoyer à l'eau les plants de menthe et de retirer les feuilles. Au plus il y a de feuilles, au plus le goût est intense.
Vous mélangez ensuite eau / feuilles de menthe / sucre dans un casserole. Vous laissez chauffer le tout pendant une quinzaine de minute, jusqu'à ce que la texture sirupeuse apparaisse.
Vous laissez refroidir, puis filtrez le mélange en le transvasant dans une bouteille en verre. Le sirop se garde une semaine au frais. L'idéal est de préparer les quantités nécessaires adaptées à votre consommation et la conservation.
Cette pratique de sirop est intéressante à réaliser l'hiver avec de thym, sucre/eau et miel, plus facile à faire passer pour les enfants que la tisane.

7/ Je parfume mon vinaigre blanc à usage ménager
Le vinaigre blanc a un odeur pas souvent appréciée. On peut le parfumer avec des huiles essentielles, ou bien, en macérât de plantes. L'idéal est, comme la plupart des recettes précédentes, d'utiliser des plantes sèches. Elles macèrent 3 semaines, puis vous filtrez. 
Le vinaigre aura une odeur atténuée, plus agréable. Intéressant lorsqu'on est sensible aux huiles essentielles ! 
J'aime bien l'utiliser en spray avec un peu de savon (à peine quelques gouttes), en guise de nettoyant multi-usage.

Macérat vinaigré de lilas !
Voilà quelques pistes. Si vous en avez d'autres, je suis preneuse ! Au plaisir !

Nombre de visites

Animation "ménage au naturel" - France 3, janvier 2014

Contacter Sophieaunaturel

Nom

E-mail *

Message *