mardi 12 décembre 2017

Galipoli : un kit pour fabriquer vos produits ménager - spécial cadeau de Noêl

Vous connaissez Galipoli ?

C'est une entreprise qui démystifie la fabrication des produits ménagers à faire soi-même en proposant des coffrets avec les ingrédients de base, un livret de recette, et la géniale astuce du flaconnage gradué avec des différents ingrédients à ajouter !

Cette entreprise a maintenant quelques années d'existence, et pousse comme un champignon, et c'est tant mieux ! De plus en plus de personnes souhaitent se lancer dans ce processus, simple et bon pour la planète. De ma petite lorgnette, je remarque que de plus en plus de personnes sont sensible à cette pratique du DIY ces derniers temps.

J'avais écrit un article enmai 2016, ICI, en découvrant le concept. Depuis, le spray à trouvé sa place dans ma cuisine !

Je trouve que c'est une idée de cadeau « bonne action durable » à faire à vos proches, histoire de leur permettre de démarrer dans la fabrication de leurs produits ménagers dans de bonnes conditions !

Le coffret de Noël :
Aujourd'hui, j'ai testé pour un coffret spécial Noël (tarif : 56€ ):


Il est composé de :
- 7 ingrédients du ménage au naturel (vinaigre blanc, bicarbonate et percarbonate de soude, acide citrique, savon liquide, mousse d'alcool, un flacon d'huile essentielle de citron)
Vous pouvez, avec ces ingrédients fabriquer au moins 3 recettes avec les flacons adapté :

anticalcaire salle de bain, 
- dégraissant cuisine, 
- désinfectant/désodorisant WC,
Grâce au livret, vous avez pas moins de 12 autres idées de recettes à composer soi-même. 
C'est pas mal, parce que ce sont vraiment les recettes de base (Cf sommaire ci-contre) pour nettoyer toute la maison. Chaque recette est super simple et prends en général moins de 10 mn. Les recettes sont décrites avec des pictogrammes pour indiquer le coût, niveau de complexité et durée de fabrication. De quoi démystifier la démarche !


Ce que j'aime bien dans ce kit :
- toujours les flaconnages, esthétiques et pratiques avec la recette graduées dessus, 
- les ingrédients de base sont les bons, ceux les plus souvent utilisés dans le ménage au naturel. 
- le sac-pochon joli et réutilisable, spécial Noel, du plus bel effet sous le sapin !

Des pistes d'amélioration :



Toujours beaucoup d'emballages en plastique dans ce kit. Est-ce envisageable de trouver des emballages, contenant plus recyclables ?





Pour trouver ce kit, à commander avant le 19 décembre pour le recevoir avant Noel, c'est ICI ou sur le site www.galipoli.fr


Petit supplément d'âme : avec cet achat, 1€ sera dédié à une association de sauvegarde de la foret. Galipoli fait travailler un ESAT (personnes handicapées en insertion professionnelle) pour le conditionnement des produits.

mardi 5 décembre 2017

Box de Joli'essence : des kits sympas pour fabriquer ses cosmétiques maison

Il y a quelques jours, j'ai eu la chance de recevoir deux coffrets :

  • un coffret de soins complets « Coco et rose » (Infos ICI)
  • un coffret de soins masculin « menthe et aloé vera » (Infos ICI)
Joli'essence m'a envoyé ce cadeau. Cette entreprise propose des ingrédients de la cosmétique naturelle, mais aussi des coffrets pour fabriquer en toute simplicité des cosmétiques maison.
J'avais déjà eu l'occasion de tester une box « fabriquer une crème » (ICI) il y a quelques années.

Retour d'expérience :
J'ai reçu les deux coffrets un peu mélangés dans le carton d'emballage. Pas évident de retrouver ses petits au premier abord. 




Heureusement, il y a des fiches épinglées ensemble pour comprendre les différentes recettes. J'ai été surprise de la quantité d'ingrédients, et ustensiles à disposition.

Le premier coffret soins « Coco-rose » est composé de différents ingrédients pour réaliser 5 cosmétiques différents.
Voici un tour d'horizon de fabrications réalisées. J'ai patouillé avec mon 7 ans, c'est dire l'accessibilité des recettes !

Petite réflexion : (sauf erreur de ma part) il est précisé nul part de désinfecter les ustensiles, contenants et de bien se laver les mains. Ces coffrets s'adressent à des néophytes, c'est dommage de passer à côté de ce judicieux conseil, surtout quand la belle crème peut tourner, faute d'hygiène suffisante :(
Je suggère donc de nettoyer les ustensiles, flaconnages à l'alcool à 70°avant de démarrer la fabrication ! 



Première recette : un roll-on contour des yeux - 5ml
Chouette ! J'avais justement dans l'idée de m'en fabriquer un. Ici, la proposition de fabrication est simplissime : un hydrolat (la rose) à marier avec de l'acide hyaluronique (ingrédient phare anti-oxydant, bref... un anti-ride, qui repulpe la peau avec brio) et un conservateur.

Un fouet, une seringue, le tout petit roll-on et un mini flacon-mesure est mis à disposition dans le coffret. A moi d'ajouter le bol et la spatule / cuillère.
Je n'ai pas l'habitude de manipuler de si petites quantités, ni l'acide hyaluronique. Quand mon 7 ans a mélangé les ingrédients... ça se gélifie avec des grumeaux. J'ai donc procédé à une douce chauffe au bain marie, mais avec petite évaporation du produit. Résultat, j'en ai fabriqué double dose (10ml) pour atteindre les 5ml. Mais, au final, le produit est sympa ! Attention tout de même à respecter les quantités d'acide hyaluronique, parce que s'il y en a de trop, le produit reste gélifié dans le roll-on.

Deuxième recette : le gel douche
Pour réaliser la fabrication, nous avons un flacon de 100ml. Nous avons besoin de 4 ingrédients : un tensio-actif (un savon), une odeur (ici noix de coco), un conservateur et de l'eau.

Toujours aussi simple à réaliser, un pt'it mélange des ingrédients, transfert avec la seringue et c'est finit. Mon 7 ans est ravi d'avoir fait son propre gel douche, dont l'odeur « noix de coco » lui plaît, en plus ! Le produit final me semble un peu liquide (ajouter un gélifiant, peut-être ?), mais il mousse bien. 

Troisième recette : le masque pour les cheveux
Cette recette-là, je ne l'ai pas faite : impossible de sortir l'huile de coco d'une bouteille ! Oui, je sais, je peux la chauffer, mais je ne suis pas fan de chauffer du plastique avec un ingrédient.



La proposition, ici, est de réchauffer l'huile en mettant le flacon « sous un filet d'eau chaude », pour ajouter une fragrance, et... remettre le mélange dans une nouvelle bouteille. J'ai l'habitude d'utiliser l'huile de coco en pot, facile à prélever. En bouteille, c'est quasi impossible sans chauffe. Et je n'habite pas les tropique, juste dans le Nord de la France, en novembre ! L'huile de coco reste solide dans la bouteille à température ambiante. Dommage, parce que l'huile de coco est vraiment intéressante pour les cheveux, mais je suggère un changement de contenant !

Quatrième recette : la lotion micellaire - 100ml
Encore une recette toute simple, avec quelques ingrédients à mélanger et transvaser.
La lotion micellaire s'obtient ici en mélangeant une eau florale, de l'eau, un tensio-actif (savon) en toute petite quantité (2,5 ml), une odeur et un conservateur.
Très simple à fabriquer, la lotion micellaire est agréable à employer. Je l'utilise comme démaquillant le soir, et il est très efficace, même sur les yeux. Merci pour cette re-découverte de la lotion micellaire, je suis conquise !

Cinquième recette : la crème rose-coco



La recette vaut le détour : la crème est d'une belle texture, avec de beaux ingrédients. Elle a été fabriquée par ma 10 ans, facile !

Le processus est assez simple : il suffit de mettre au bain marie les 2 phases (eau et huile + émulsifiant), à mélanger activement quelques minutes, puis ajouter le conservateur.
L'émulsifiant est agréable à utiliser : la fonte est nette, et le mélange assez rapide. 

Petites remarques :
  • Il me manque quand même l'info sur la désinfection ustensiles / pot...
  • Dommage que la quantité soit si importante. 100ml pour une crème visage d'une durée de vie de 3 mois, c'est un peu trop pour moi. J'ai pris le parti de la partager en deux pots de 50ml, un pour ma 10 ans, un pour moi !

En résumé :
je trouve intéressant de proposer un coffret de 5 cosmétiques à réaliser. Il y a un mélange de produits très simples, mais aussi, un petit peu de technique tout à fait accessible (la crème). Les ingrédients sont judicieusement répartis en quantité. En plus, pas de gâchis : les composants sont réutilisables d'une recette à l'autre. Un beau cadeau à se faire (ou faire) pour débuter en cosmétique, à un tarif abordable.
Le kit de 5 produits à fabriquer coûte 28€. Les infos : ICI
Si vous souhaitez vous procurer un kit cosmétique, ça se passe sur le site de Joli'essence : ICI - ou www.joliessence.com


Article à venir : la box pour Monsieur !






jeudi 16 novembre 2017

TV : Ménage au naturel : découverte d'un atelier dédié au vinaigre

Voici un extrait du reportage « Le vinaigre à toutes les sauces », tournée par Céline Chassé en novembre 2017 pour France 5. Le but du reportage était de zoomer sur le vinaigre, ingrédient plébiscité par nos grand-mères qui gagne aujourd'hui en visibilité dans les grandes surfaces et ailleurs.
Céline est venue filmer un atelier « ménage au naturel ». Il a été tourné à Co-factory, l'espace de co-working que je fréquente à Lille. Les participants sont des co-workeurs, mais aussi Stéphanie, qui a été filmée dans sa pratique d'utilisation du vinaigre blanc chez elle. Le monde est petit : Stéphanie a déjà participé à l'un de mes atelier (fabriquer son savon en SAF), et nous sommes restées en contact via les réseau sociaux. Bref, un atelier sympa, que voici :

lundi 13 novembre 2017

TV : Atelier ménage au naturel au JT de TF1

J'ai la chance d'avoir un peu de visibilité sur internet, alors, de temps en temps, une belle surprise : Marie, reporteur locale pour TF1 m'a sollicitée pour parler des animations que je propose. 
Ici, c'est un atelier réalisé dans le cadre des Familles Zéro déchet à Bondues qui a été filmé avant l'été 2017. 
Voici le résultat :



Merci aux participants sympathiques et enthousiastes ! 

jeudi 19 octobre 2017

CHALLENGE : Voyager dans le désert, en mode minimaliste et en produisant zéro déchet

Cette année, je me prépare à un voyage ressourçant : une semaine de sophro-rando avec Fanny Hallet. 


Le concept est de partir en groupe dans le désert tunisien pendant une semaine pour randonner et prendre soin de soi grâce à la sophrologie. Je suis adepte de cette méthode depuis de nombreuses années. Là, bénéficier de plusieurs séances par jour ! Quel ressourcement !
Fanny, sophrologue voyageuse !
Nous serons accompagnées d'une équipe de berbères expérimentés pour assurer la logistique, le gîte et le couvert, et surtout, nous faire découvrir les secrets du désert !

J'ai un soucis particulier : générer le moins d'impact possible dans ce désert. Les déchets se dégradent beaucoup plus lentement que sous nos climats tempérés. Le moindre morceau de papier toilette doit être brûlé pour éviter les impacts sur cette nature sauvage, préservée.

Si nous produisons des déchets, nous devons les porter ! Très peu pour moi !
Pendant 1 mois, ROB GREENFIELD a porté ses déchets pour sensibiliser au gaspillage !

J'ai donc réfléchi à quelques idées pour réduire mon impact écologique :
  • éviter un maximum la production de déchets,
  • se débrouiller pour l'hygiène avec peu d'eau,
  • générer le moins de pollution possible pour cette belle nature : pas de gel douche avec des conservateurs, tensio-actifs douteux, huiles minérales... par exemple.
J'aime bien cette phrase inspirante : "s'alléger pour se vitaliser".

- Mes pistes -

Pour l'hygiène :
  • privilégier le solide : savon en saponification à froid (ICI), le pain d'argile (recette ICI);



  • shampoing solide (ICI) pour les cheveux, ou poudre de shikakaï ou rhassoul 

  • dentifrice solide, ou à base d'huile de coco + argile (recette à venir)
  • lingettes lavables,
Lingette en eucalyptus des Tendances d'Emma 

  • mouchoirs en tissu,
  • Pour le soin de la peau asséchée, abîmée par le soleil, le vent, le sable : aloé vera et huile de coco ou beurre de karité (ou le deux mélangés ensemble, comme cette recette ICI)
  • pour le gommage, le sable fera le travail !!
Pour les trucs de filles :
  • la cup et serviettes hygiéniques lavables : 0 déchet !

  • un savon de Marseille pour la petite lessive d'appoint.
Pour boire :
J'avoue que la gestion de l'eau sera déléguée à l'équipe logistique qui prévoit prés de 2 litres par jour et par personne. J'ai une belle gourde (info ICI) et un charbon (info là), si besoin. Je prends le risque de me balader au son du gling gling, du charbon qui se balance dans ma gourde...

Mon sac :
Il sera le plus léger et simple possible. Pour 7 jours, l'idée est de partir assez léger, et de nettoyer les habits si besoin. Vive le savon de Marseille, enfermé dans une boite hermétique.

La serviette de toilette sera en mode miniature, et je prendrai plutôt un pagne, qui sèche plus vite.

J'ai cousu des sacs pour emballer les familles d'habits car le sable s'infiltre partout d'après Fanny, notre sophrologue voyageuse.


Inspiration dans ce genre ICI,  (source Tadaam)
Mes astuces :
  • J'ai réalisé des sacs avec de la récup de vieux draps, taie de polochon ou chutes de tissu
  • Je les ai fermés grâce  à des pressions et rabat, pour éviter au sable de s'infiltrer,
  • Pour savoir comment coudre, poser des pressions, je me suis aidée de tutos bien fait sur youtube !



Et finalement (photos et retour d'expérience après mon voyage !!)...

NB : le site de Fanny Hallet, instigatrice de ce voyage, sophrologue voyageuse : ICI

Un bref retour sur la sophro-rando dans le désert, j'ai adoré :



  • marcher dans le désert ; son calme ; ses paysages, ses surprises (faire la vaisselle avec du sable, « les escaliers » sans fin lorsqu'on monte une colline...)
  • avoir l'occasion de faire une vrai pause, être juste avec soi-même. C'est du luxe !
  • La solidarité féminine qui s'est dégagé du groupe, sa convivialité, bienveillance, et bonnes parties de fous rire, échanges et apports précieux,
  • Fanny Hallet, super sophrologue, inventive, plein de créativité et qui permet de faire exister un groupe bienveillant à tout épreuve ! Et à chacune de faire le travail de développement personnel adéquat. Fanny nous a concocté un programme génial, et des journées agréables, au rythme du désert (dans la lenteur).



  • La présence des chameliers, super équipe disponible qui nous a appris quelques usages, et codes dans le désert. Quel délice, ce pain cuit à la braise ! Ces soirées au coin du feu, animées !
  • Le retour à la simplicité : juste le contenu d'un sac à dos, et se satisfaire de ce que j'avais à disposition.




Côté hygiène minimaliste, (peu de poids à porter, et se laver avec peu d'eau)
je confirme le kit suivant :
  • une bonne crème hydratante, bien riche (pour moi, une faite maison à base d'huile d'avocat),
  • quelques huiles essentielles + huile végétale : lavande aspic (boutons moustiques), menthe (digestion et fatigue), ravintsara (rhume ou infection),
  • un baume du tigre pour les courbatures éventuelles,
  • un anti-moustique comme celui-ci ICI (parfait niveau efficacité),
  • un savon SAF (Saponification à froid, du naturel !) pour se laver,
  • un savon de Marseille pour la lessive d'appoint,
Opération lessive...


  • un flacon d'aloé vera pour prendre soin de la peau irritée, pour les coups de soleil, et même en déo !
  • un shampoing sec (pourquoi je n'y ai pas pensé !!) très simple d'utilisation sans eau ! A défaut, un shampoing solide, mais se laver les cheveux quand l'eau fait défaut, ce n'est pas l'idéal !
  • Une crème solaire (bio, de préférence!)


Clin d’œil : pas de liquide vaisselle : le nettoyage des plats se fait avec les moyens du bord, su sable !! Super efficace, pas de pollution et ça brille !! 


jeudi 5 octobre 2017

Le pain d'argile, une autre façon de se laver la peau, en 100% naturel

Je vous partage une nouvelle découverte faite cet été : le pain d'argile. Je suis tombée dessus dans un magasin bio, et il a attisé ma curiosité. Son coût ? 5€50, pour 320g.


Crédit Photo : Argicréa -  http://www.argile-creation.fr

A quoi ça sert ?
L'argile blanche contient différents sels minéraux, mais aussi du zinc, du magnésium, calcium, potassium... tous bénéfiques pour la peau. Elle est aDsorbante, c'est à dire qu'elle absorbe les impuretés, tout en transférant ses bons minéraux. Bref... un échange !
Le pain d'argile que j'ai trouvé, ressemble à un savon. Il est bourré d'argile blanche (Kaolin) et de silice (minérale) et permet de prendre soin de sa peau, se la décrasser, sans savon, de manière 100% naturelle (pour faire comme les fabricants : sans parfum, sans conservateur, naturel... y tout !).



Pour les peaux les plus sensibles, il peut même faire office de nettoyant / exfoliant doux, pour un usage quotidien.
De mon côté, je l'ai utilisé cet été, pour la douche « retour de plage », afin d'éviter de se savonner une seconde fois dans la journée. Il a été testé sur moi et sur mes enfants, avec succès ! Il laisse la peau toute douce, et peut aussi faire office d'après solaire.
Il a tout de même l'avantage de produire peu de déchet : l'emballage est en carton (recyclable), et le produit (minéral) disparaît après usage, pas de flaconnage ;)

Comment l'utiliser ?
Comme il se présente comme un savon, l'idée est de l'utiliser comme tel. Sous la douche, sur peau humide, il suffit de frotter la peau avec la pain d'argile. C'est plus rugueux, un peu exfoliant, qu'un savon. En humidifiant bien (mais pas trop), le glissé est agréable.

Le pain d'argile laisse une fine couche de matière à masser. Je laisse poser quelques minutes, le temps d'un doux massage, et je rince.
Côté résultat, ça laisse la peau douce, comme "décrassée".
Une petite contrainte : évitez absolument de trop humidifier votre pain d'argile, sinon, il risque de fondre dans votre main. Après usage, mieux vaut donc de le laisser sécher en dehors de la douche.
Il est assez fragile, à manipuler avec douceur !

Et le faire soi-même ?
Je n'ai pas trouvé de revendeur à proximité de chez moi (Appel : les copines qui ont des magasins ZD sur Lille et environ, allez-y !!), alors j'essaye d'en fabriquer un moi-même.

La composition est super simple :
  • argile – Kaolin – la blanche : 100g
  • 25g d'eau
Coût des ingrédients : 1€30

Les ustensiles : un bol, deux spatules (évitez de mettre l'argile au contact de l'aluminium, l'inox, le fer), un moule souple
La recette, pas à pas :
  • Pesez et versez dans le bol. Ajouter une cuillère à soupe rase d'eau. 
  • Spatulez, mélangez, écrasez la pâte jusqu'à ce qu'elle soit assez homogène. Ça prend au moins 5 bonnes minutes (sauf si vous avez un sacré coup de main ! J'en ai vu dans mes ateliers, des cuisinières entre autre!).
    • Disposez la pâte dans le moule souple, en faisant une forme la plus lisse possible.

    • Laissez sécher au soleil, ou à l'air libre quelques jours.
    • Démoulez le pain d'argile, bien sec. Il est prêt à l'usage !
    Cette recette peut se faire avec toutes les argiles (blanches, vertes, rouges, rhassoul...). Elle peut aussi servir comme soin pour bébé, notamment sur les p'tites fesses irritées ! 


    Résultat : ici, contrairement à la recette de Argicréa, on ne retrouve pas de silice (sauf celle naturellement présente dans le kaolin). Il est un peu "moins esthétique en DIY. Par contre, l'effet sur la peau semble être le même à l'usage, une fois le séchage opéré. J'aime bien ! 

    jeudi 14 septembre 2017

    Un shampoing solide qui vaut le détour : le sweetie de Pachamamaï

    Je suis utilisatrice de shampoing solide depuis au moins 3 ans. J'ai bien ce produit efficace, pratique et sans déchet.
    Dans mes animations « zéro déchet dans ma salle de bain », où l'idée est de parler de trucs et astuces pour réduire ses déchets cosmétiques, j'ai eu plusieurs retours positifs sur le shampoing Sweetie de Pachamamaï.



    Intriguée, je suis partie à sa recherche. En métropole lilloise, on en trouve chez Ethics à Lomme. J'ai eu la chance d'en trouver sur le Festival Zéro déchet, organisé par la ville de Roubaix, tout beau, sur le stand Pachamamaï !



    Ni une, ni deux, c'est le test !

    Côté ingrédients :
    la liste est assez courte, et en bref le shampoing est composé de SCI (tensio actif doux, issu de la noix de coco) et un second issu de l'huile de colza, lait de riz, huile de coco (huile des cheveux), une cire émulsifiante, l'huile essentielle de petit grain bigaradier (réparateur).


    Mon avis : moins de 10 ingrédients, c'est plutôt bien pour un shampoing ! La version solide est intéressant car elle ne contient pas de conservateurs Kkbeurk ! Les ingrédients sont assez clean, est pour certains, issus de l'agriculture bio. Pas mal !

    Côté produit :
    le shampoing est de belle quantité (65g) par rapport à d'autres marques. Un galet blanc, pratique.

    Côté utilisation :
    J'aime bien tester sur moi, mais aussi sur mes proches.
    De mon côté, j'ai constaté, après un bon mois d'utilisation (2x par semaine en moyenne), que mes cheveux sont plus doux après lavage. Il est proposé comme shampoing ET démêlant. Côté démêlant, je n'ai pas constaté cet effet de manière notable.
    Pour ma fille, qui a les cheveux à mi-dos, elle adooore ! Il est adopté : elle trouve ses cheveux « carrément plus beaux » avec ce shampoing !

    Je confirme donc, le shampoing sweetie est bien adapté pour les cheveux secs qui ont besoin de douceur !
    Vous pouvez aussi retrouver le shampoing sweetie sur le site de Pachamamaï pour 12€50.

    Au passage, Pachamamaï propose aussi des dentifrices solides, dont un tout nouveau à base de charbon, qui rend les dents bien blanches !dents bien blanches ! 

    vendredi 1 septembre 2017

    Le charbon actif : une solution pour boire l'eau du robinet

    Aujourd'hui, vous allez découvrir un ustensile bien utile pour les buveurs d'eau du robinet : le charbon !


    Quel Intérêt ?
    Oui ! Il est bien connu que boire de l'eau du robinet permet d'éviter l'utilisation de nombreuses bouteilles en plastiques, surtout quand on sait que seulement la moitié de ces bouteilles sont recyclées !
    C'est vrai que l'eau du robinet a parfois mauvais goût, et il est recommandé de la filtrer.
    Le charbon binchotan permet de boire de l'eau du robinet en toute circonstances. 
    Je suis utilisatrice de gourde dans mon quotidien (article ICI, et ICI), et donc buveuse d'eau du robinet. Une des contrainte est de penser à rincer la gourde, ou de la laver tous les jours.
    Mais parfois... Oups ! Oubli.
    Résultat... la gourde émet des odeurs un peu douteuses.
    C'est là que le charbon est bien utile !

    Comment ça marche ?
    Le charbon se présente sous forme d'un bâton.

    Les japonnais utilisent cette techniques depuis un millénaire ! Il s'appelle le charbon Binchotan. 
    Côté fabrication, c'est du bois blanc (du hêtre local) qui est brûlé pendant plusieurs jours, à basse température (400°). Il est ensuite débarrassé de ses résidus toxiques par une très forte température (1200°), et refroidit avec de la terre, du sable pour le durcir. Il devient alors un charbon Binchotan, à usage domestique. Un site pour aller plus loin : ICI

    Pour le premier usage, c'est bien de la faire bouillir une première fois, pour le débarrasser d'éventuels résidus (un peu de poudre noire), et de le rincer à l'eau claire. 
    Côté usage, c'est simple : il suffit de mettre le bâton de charbon dans la gourde ou carafe d'eau, puis laisser agir. L'eau est re-minéralisée après 1h, elle aura un meilleur goût au bout de 4h, et parfaite au bout de 8h.
    Bon... l'eau est bonne 24 à 48h maxi ! 
    En plus, vous bénéficiez des bienfaits du charbon qui permet de favoriser la digestion.

    Le charbon est actif : il supprime le vilain goût du chloreéquilibre PH et minéralise l'eau et ôterai certains produits chimiques. La durée de vie du charbon est de 3 à 6 mois en usage quotidien. On peut même prolonger sa durée de vie en le faisant bouillir 10 mn puis en le laissant sécher à l'air libre, de préférence au soleil.
    Souvent, je le casse en deux pour en mettre dans différents contenants (gourde perso, celles des enfants, carafe...).

    Le bout de charbon est ensuite recyclable, par exemple dans les vieilles baskets odorantes pour casser les mauvaises odeurs, de même dans la litière du chat, ou bien en résidus, il devient un engrais pour les plantes.

    Et c'est efficace ?
    J'ai découvert le charbon il y 3 ans. Je pensai que ce serait assez gadget, mais j'étais curieuse. Et... surprise, je découvre que ma gourde en plastique n'a plus de mauvaises odeurs quand j'oubliais de la nettoyer quotidiennement. 

    Et après une heure de trempage, plein de micro-gouttes dans l'eau.

    Pour preuve : ma gourde est restée cachée pendant 8 jours, et quand je l'ai retrouvée, je m’attendais à une odeur pourrie/moisie... 
    Et non : avec eau+charbon, pas d'odeur douteuse ! Impressionnant !
    Depuis, je mets du charbon dans les gourdes des enfants, la mienne, le pichet d'eau de la maison...

    Seul inconvénient : elle fait parfois « gling gling » dans ma gourde inox quand je me promène ...

    Et où en trouve t-on ?
    On peut en acheter sur internet et à Lille dans le magasin rue Léon Gambetta, El Market, pour moins de 6€ (premier à en vendre en métropole lilloise !). Depuis, de plus en plus de magasins bios ou zéro déchet le proposent.

    NB : Il existe l'application EAUPEN pour trouver un point d'eau potable partout en Europe.
    Infos sur www.eaupen.net

    Je me demande si en voyage, dans des pays où l'eau est à désinfecter, ce charbon serait efficace ? Qui sait ?


    Nombre de visites

    Animation "ménage au naturel" - France 3, janvier 2014

    Contacter Sophieaunaturel

    Nom

    E-mail *

    Message *