vendredi 4 janvier 2013

Test de macération n°5 : feuilles fraiches de sauge


Présentation

J'ai la chance d'avoir un jardin dans lequel je fais pousser les plantes qui me semblent intéressantes pour mes préparations. J'ai un beau buisson de sauge, très odorant, même en période hivernale. J'avais envie de tester deux chose : le résultat d'une macération sur des plantes fraiches, et quelle sera le résultat sur une macération de sauge.

La sauge

Comme la lavande, il existe plusieurs variétés de sauge. Celles que j'ai utilisé est la sauge officinale. La sauge est connue comme herbe aromatique. Elle a une odeur assez puissante, un peu amère. Pour la petite histoire, Louis XIV en avait pour pécher mignon les infusions de sauge ! La sauge était associée à la longévité et l'immortalité.
Selon le dicton Provençale : « qui a de la sauge dans son jardin, n'a pas besoin de médecin »
Elle a différentes propriétés, d'après Wikipédia, notamment médicinales : Antiseptique, antispasmodique, antisudorale, bactéricide, digestive, énergétique, enraye la montée de lait, diurétique léger, fluidifiant sanguin, stimule la mémoire, tonique.
La sauge possède une action œstrogénique, c'est un régulateur hormonal qui agit sur la sphère urogénitale féminine. Attention à son utilisation en cas de maladies en lien avec les hormones (ex : cancer du sein).
L'huile de pépin de raisin

Cette huile est obtenu à partir de la pression des pépins de raisin (comme son nom l'indique !). C'est une huile assez sensible à l'oxydation. Par contre, elle a un touché pas trop gras, qui absorbe bien. Je l'ai choisi ici, notamment parce qu'elle n'a pas d'odeur. C'est donc intéressant de voir si les macérations donnent une odeur particulière.

Ses principes actifs :

  • lutte contre le vieillissement de la peau,
  • nourrissante,
  • bonne huile de massage.
Ingrédients :

4 à 5 feuilles de sauges découpées, froissées X 3 macérations

4 cuillères à soupe d'huile de pépin de raisin.

La recette, pas à pas :
Rapide :
  • Versez les deux ingrédients dans le pot.
  • Placez votre préparation dans une yaourtière (chauffe douce à 50° maxi, ce qui n'altère pas les huiles, beurres). Laissez les pots non couverts, quelques heures à chaud.
  • Laissez poser, refroidir en couvrant durant une journée.
  • Filtrez la préparation (entonnoir + filtre à café).
  • Ajoutez dans l'huile les feuilles de sauge « neuves» pour recommencer le processus de macération, et saturer l'huile en principes actifs de la sauge.
  • Recommencez le processus chauffe à la yaourtière + pause, 3 fois en tout.

Résultat :

Couleur : l'huile de pépin de raisin a changé de couleur : elle est devenue plus verte. Après la première chauffe, la couleur de l'huile semblait troublée, comme si un jus c'était transféré dans l'huile. Il a disparu à la première filtration. Je pense que l'eau contenu dans les feuilles donnait cet effet. Je pense que cette macération sur feuilles FRAICHES aura une durée de vie plus courte.

Odeur : semble plus "herbeux". La sauge a donné une odeur, assez subtile.

Utilisation :
  • à intégrer dans gel/baume déodorants
  • crème visage anti-couperose
  • en huile de massage pour digestion, douleurs de ventre


2 commentaires:

  1. bonjour,
    j'aime bien tes tests; mais dans l'huile, penses tu qu'il failles des plantes fraîches ou sèches ? merci. Oizelle

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Oizelle. Avec les plantes sèches, l'eau contenu dans les plantes s'ést évaporée. Il y a donc moins de risque que cette eau se répande dans l'huile, et donne de la fermentation, des résidus. Par contre, sur plantes fraiches, les principes actifs sont plus présents que sur plantes sèches. Lors de mes cours, j'avais vu qu'une plante sèche diffuse encore ses actifs pendant un à deux ans après qu'elle soit séchée. Vous me suivez ?

    RépondreSupprimer

Nombre de visites

Animation "ménage au naturel" - France 3, janvier 2014

Contacter Sophieaunaturel

Nom

E-mail *

Message *