mercredi 11 avril 2012

J'ai suivi la formation "Cosmétique naturelle pour les pro" d'IPAL

Comme je vous l'évoquais lors d'un précédent post, j'ai passé mon WE de Pâques sur Paris, en formation Cosméto. 
 
Plantage de décor : arrivée sur le lieu de formation, juste dans le célèbre Institut Pigier, dans le 14ème arrondissement... Je m'attendais, vu le lieu, à voir débarquer des esthéticiennes, mais non. 
 

[Petite aparté] Pourtant, les esthéticiennes, dont les douces mains baignent à longueur de journée dans des produits cosmétiques douteux, vraisemblablement néfastes pour leur santé à long terme, devraient se pencher sérieusement sur des alternatives plus naturelles... Enfin, cela n'engage que moi !

Voici un joli groupe de 8 personnes (Ingrid, Florence, 2 Catherine, Magali, Sarah, Anne et moi), en provenance de la France entière : de la Bretagne, en passant par Perpignan, ou encore l'Est... Les quatre coins de la France sont représentés !

Christine, test de texture



Nous étions donc des femmes de tout horizon, la plupart en projet à plus ou moins long terme. La richesse était de se retrouver entre porteuses de projets autour d'ateliers cosméto, revente de produits cosmétique ou encore, lieux dédiés au naturel, bref, animées par des passions communes.

Christine Chostakoff, la formatrice, nous accueille avec convivialité, sourire jusqu'aux oreilles ! Elle peut se vanter d'un beau cursus professionnel de plus de 15 ans à baigner dans la cosmétique : d'esthéticienne à ses débuts, elle a évolué vers la formulation ou analyse moléculaire de crème en laboratoires réputés. Elle s'est dirigé ces dernières années vers la formation, l'aromatologie pour bénéficier de plus de liberté dans les formulations, pour le côté ludique de la cosmétique naturelle. J'espère, Christine, ne pas me tromper sur ton cursus ??!


Au menu (très condensé) de ces 3 jours de formation : nous avons patouillé 6 produits : un gel douche, une crème hydratante, une eau de toilette, une lotion micellaire, une huile de massage, un baume à lèvres. Chacun de ces produit nous permettait de découvrir des techniques spécifiques de fabrication (lotions, gélifiant, émulsion...), de faire des zooms particuliers sur des ingrédients. Nous avons donc vu en détail les tensio-actifs, les émulsifiants, les conservateurs... la réglementation en cosmétique naturelle, des essais de textures avec de huiles végétale, certains ingrédients comme la glycérine.



J'ai aimé :
  • les échanges riches et poussés dans les réflexions, trituration de cerveaux passionnés ;
  • Trituration de cerveau !
    découvrir le pourquoi du comment des tensio-actifs, émulsifiants et autre ingrédients techniques ;
  • patouiller de nouveaux produits qui ouvrent encore le champs des possibles dans les recettes testée, à refaire ;
  • l'humour et dynamisme de Christine ; sa délicatesse (petites douceurs et cafés pour nos papilles)
  • le quartier sympa et bien desservit en transports

J'ai moins aimé :

  • la salle dépourvues de lumière du jour. Les néons... pas très naturel ; )
  • une présentation parfois un peu trop chimique, moléculaire des ingrédients. Intéressant, mais j'attendais peut-être une approche plus pratico-pratique, plus concrète comme des formulations types selon les textures, par exemple.

En tout cas, merci aux copines d'avoir apporté à cette formation de riches échanges, des prises de têtes qui font avancer, et rire aussi !

On se retrouve dans quelques semaines pour le niveau 2 ?!



7 commentaires:

  1. En tout cas ça rigole plus par ici!!
    Nous on a mangé plein d'oeufs en chocolats en pensant à toi :-)

    RépondreSupprimer
  2. coucou sophie,
    très bon résumé de 3 jours intenses en échanges et apprentissage.
    j'ai également commencé à bouquiner ton blog. une question pour ton nettoyant des chaises designées par tes enfants : le vinaigre et le bicarbonate, ca mousse en principe. comment fais tu pour éviter cela dans ta bouteille? merci

    mag

    RépondreSupprimer
  3. merci pour ton retour Magali ! En réponse à ta question : je dilue le bicarbonate dans le vinaigre au préalable dans un saladier. Quand ça ne mousse plus, c'est donc plus facile ensuite de transvaser dans le flacon.

    RépondreSupprimer
  4. merci, je vais le faire tout de suite pour une amie dont la chaise a viré au bleu après un transfert de son jean...
    magali

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,

    j'aimerais savoir si cette formation peut suffir à vendre des cosmétique. Car j'ai cru comprendre que pour vendre des cosmétique il fallait être titulaire de je ne sais quel diplôme plutôt dans le médical. A tu hésité, avant de choisir cet institut, avec un autre organisme pour faire cette formation? J'ai entendu parlé d'une formation Drhumana. Cela te dis quelque chose?

    RépondreSupprimer
  6. bonjour,
    je pense que c'est un bon début, pour comprendre la fabrication des cosmétiques, pratique perso, voir animer des ateliers.
    Pour la vente pure (achat de produit/revente), pas de diplôme nécessaire (il me semble). http://lacosmeteuse.blogspot.fr/2013/05/distributeurs-et-reglement-cosmetique.html
    Par contre, pour fabrication, revente, la législation est stricte. Justement, Christine a donné des explication sur son blog : http://lacosmeteuse.blogspot.fr/2014/06/cosmetique-illegale.html ou encore

    RépondreSupprimer
  7. Côté formation, j'ai suivi celle de Christine, et celle de Drhumana. Chacune ont une identité différentes car les deux formateurs ont des compétences différentes et intéressantes. De mon côté, j'ai fait ces formations à quelques années d'écart. J'ai apprécié les deux approches différentes, l'une plus puriste dans les ingrédients (bio, respecteux de la nature pour Drhumana), l'autre plus poussée en qualité esthétique, olfactive, rendu, texture, touché du cosmétique.

    RépondreSupprimer

Nombre de visites

Animation "ménage au naturel" - France 3, janvier 2014

Contacter Sophieaunaturel

Nom

E-mail *

Message *