mardi 3 mai 2016

Les déchets à la maison, le constat

On s'est lancé, il y a quelques années dans la diminution des déchets à la maison (compost, poules, tri...). 
photo http://wendylayneblog.blogspot.fr/

Là, j'ai envie de passer la seconde de me saisir de ce sujet un peu plus sérieusement, en famille (voir article de la semaine dernière ICI). Moi, j'aime papillonner, aller au grès du vent, des bonnes idées du jour. Mon homme, plus pragmatique, nous a incité à constater :
  • Qu'est ce qui rempli le plus nos poubelles ?
  • Sur quoi pouvons-nous faire des efforts, agir ? 
  • Est-ce une nouvelle résolution durable ? Accessible (budget, organisation) ?
En vrac, quelques constats de ce qui génère le plus des déchets chez nous :

En cuisine...
  • les paquets de gâteaux : 8 gâteaux avec un emballage plastifié ET sur-emballés avec un carton coloré !

  • le jambon, la viande emballée en supermarché,

  • le fromage, avec ses emballages plastifiés, parfois en boite


  • les céréGales, avec une énooorme boite en carton et son sachet plastifié

  • le sopalin, les mouchoirs : une grosse consommation avec 3 p'tits nez et des mains pleines de doigts à nettoyer !
  • les boissons : les enfants sont consommateurs de jus le matin, ce qui génère pas mal de déchets. On consomme peu de coca et autres boissons de ce genre, sauf... jour de fête ;)

La salle de bain...
  • les bouteilles de shampoing, savons, produits d'entretiens...
Photo d'Antoine Repessé - source dhnet.be
  • les pots de crèmes, même si elles sont en home made
  • les trucs de filles...
Les chambres / bureau
quel fouillis, montagne d'objets, de jouets en tout genre dans la chambre de nos enfants ! Comment s'y retrouver ?
Image fourchettes1.rssing.com

Idem, pour le bureau, que de papiers, bouquins (j'en suis friande...). Pour y voir plus clair, il y a nécessité de DE-SEM-COM-BRER !! Là, j'ai trouvé une belle source de motivation. J'en reparlerai...

Par où démarrer ? moi, je dirai, comme ça ! 
Les changements s'opèrent petit à petit. Le mieux est quand même d'aller chercher ce qui semble accessible, ou source de déchets en quantité.

A noter (quand même) :
  • c'est long, et les nouvelles habitudes s'acquirent avec le temps.
  • Et pour garder la motivation : rester humble et se réjouir des petites victoires !


Prochain article à venir : les solutions que nous avons trouvé, et même, parfois mis en place, pour la cuisine ! 


2 commentaires:

  1. Y a plus qu'à végéfléxibiliser... exit les emballages jambons et lardons:-)
    (et tout un tas d'autres trucs mais j'ai hate de lire ton prochain article!)

    RépondreSupprimer
  2. coucou,
    peux-tu m'expliquer le concept de "végéflexibiliser" ? Manger moins de viande, de manière flexible ?

    RépondreSupprimer

Nombre de visites

Animation "ménage au naturel" - France 3, janvier 2014

Contacter Sophieaunaturel

Nom

E-mail *

Message *