lundi 17 juin 2013

Le macérât glycériné de lilas

Le lilas... Vais-je enfin extraire cette belle odeur grâce à la glycérine ?


Mais, au fait, c'est quoi exactement la glycérine ? 
 
Zoom sur la glycérine :
ça se présente comme liquide visqueux, sirupeux, transparent, avec un goût sucré (testé dans les gloss). Les savonnières le trouvent naturellement dans le VRAI savon, celui fait naturellement avec la saponification à froid. Là, ça s'appelle de la glycérine végétale. On peut aussi obtenir la glycérine avec la saponification de la graisse animale.
Pour info, la glycérine est aussi utilisé dans l'alimentaire comme additif, ou dans les formules antigel ou anti-buée sur les miroirs .
La glycérine se dissout dans l'eau, mais laisse des gouttes qui surnagent dans l'huile. Pour les crèmes, le dosage maxi est de 10%, à intégrer après une fois l'émulsion faite. 
Au delà des 10%, la glycérine aura pour effet d'assécher la peau :s
Bien tout ça, mais elle sert à quoi cette glycérine ?
La glycérine est souvent utilisée par les « cosméteuses » pour favoriser l'hydratation de la peau, ou comme agent de texture.
Ici, elle nous intéresse car c'est aussi un bon solvant : la glycérine est capable de « capter » les principes actifs d'une plante grâce au processus de la macération. 
 
Alors, ces p'tit macérâts de glycérine ?
J'ai choisi de tester différentes recettes, histoire de l'intégrer tel quel dans mes formules de crèmes ou laits. Il me servira comme agent odorant, comme colorant. 
Par curiosité, je vais tester ces différentes formules pour en savoir plus sur la conservation, la capacité d'obtenir l'odeur, le résultat texture. 

Côté pratique, j'ai fait des macérâts pendant trois semaines, avec 1/3 de fleurs, 2/3 d'agents solvants (alcool, glycérine ou eau). 

 
Test 1 : glycérine pure (mais comment vais-je filtrer un liquide sirupeux?). Je fais un macérât glycériné sans eau, juste pour avoir la glycérine « comme d'habitude », avec l'odeur lilas. En espérant que la glycérine suffira à extraire l'odeur du lilas.

Résultat :
Finalement, facile de filtrer la glycérine, dans un filtre à café + entonnoir. Un peu plus long, certes... Comme vous pouvez le constater, pas de changement de couleur de la glycérine.

L'odeur de lilas est bien présente, agréable, mais moyennement prononcée, par rapport à la plante fraîche. Par ce mode là, je souhaitais tester la tenue du macérât. Ça va faire plus d'un mois et pas de changement d'odeur ou texture, sans avoir ajouté de conservateur.
Concluant, dirais-je pour extraire l'odeur !



Test 2 : 1/3 glycérine + 1/3 eau bouillie (histoire qu'elle soit sans bactéries) + 1/3 alcool pure pour l'agent solvant et conservateur.

Résultat :
L'alcool est très présente, voir entêtante. L’odeur est fleurie, mais loin de celle du lilas. Le liquide s'est fortement coloré, très rapidement, d'ailleurs, en marron... pas glamour !

Peu concluant en terme d'odeur, couleur :s








Test 3 :70% de glycérine + 30% eau bouillie + conservateur de phase aqueuse (12g cosgard pour 40g de préparation).


Résultat :
Le liquide s'est aussi coloré en marron, mais plus clair que celui à l'alcool. L'odeur obtenue est assez curieuse, proche de celle de la noix de coco. Étonnant ?! Est-ce le conservateur qui donne cette odeur ?
Moyennement concluant en terme d'odeur ou de couleur.





En conclusion, pour extraire une odeur, le macérât glycériné pur me semble la meilleur méthode pour obtenir le plus fidèlement l’odeur d'une plante ou d'un fruit !

1 commentaire:

  1. super ton article ! merci !
    ma macérat de patchouli dans eau+glycérine sent la frangipane, je n'ai pas compris :D c'est peut-être le cosgard ..

    RépondreSupprimer

Nombre de visites

Animation "ménage au naturel" - France 3, janvier 2014

Contacter Sophieaunaturel

Nom

E-mail *

Message *