dimanche 17 juin 2012

Les plantes pour dépolluer nos maisons

J'ai récemment lu un bouquin  sur les plantes dépolluantes. Voici quelques unes de mes réflexions et partages sur le sujet :

Nos intérieurs sont de plus en plus pollués. On le lit partout, dans les journaux. C'est un constat assez bizarre car cette pollution est inodore, incolore. Une pollution qui semble insidieuse car non palpable. Pourtant les sources sont nombreuses :

  • produits d'entretiens avec parfums de synthèse, et autres chlores ;
  • les peintures : même à l'eau, elle n'est pas très odorante, mais contient quand même des COV dont le formaldéhyde ou des insecticides.
  • Les revêtement de sols et murs qui contiennent des insecticides, anti-moisissures, des colles ;
  • le mobilier souvent fabriqué à partir de bois agglomérés (copeaux de bois collés) qui contiennent beaucoup de formaldéhyde, notés dans les substances cancérigènes.
  • Les isolants ou matériaux de construction de nos maisons (laine de roche, laine de verre, PVC...)
  • J'en passe et des meilleurs …

Finalement, ce n'est pas UN meuble ou UN produit ménager qui est embêtant, mais le cumul de ces différentes sources de polluants.

De nombreuses études montrent que l'air intérieur de nos maisons et 10 à 100 fois plus pollués qu'à l'extérieur ! Bon... on fait quoi avec tout ça ?! Déprime ?

Non !

A-E-REZ !!

Juste 5 à 10 min par jour, ça permet de chasser une partie des ces polluants indésirables.

Bon, des fois, c'est pas toujours facile. Je pense à mes collègues dans des bureaux en sous-sols sans fenêtre, ou encore de magnifiques locaux aérés à coup de VMC...

Autres solutions :

  • faire ses produits ménagers soi-même avec des ingrédients inoffensifs pour la santé ;
  • « adopter » les plantes dépolluantes.

J'avais déjà entendu parler du fait que les plantes dépolluent l'atmosphère. Mais comment ? D'après le bouquin, « Les feuilles et les tiges absorbent et rejettent des gaz et de la vapeur d'eau. (…) Véritables usines chimiques, les plantes sont capables de transformer des molécules contenues dans l'air, indésirables pour l'homme, de s'en nourrir ou de les stocker dans leurs tissus. Des milliards de bactéries, champignons, algues digèrent les polluants en suspensions dans l'eau et l'air pour que la plante les absorbent sans danger.»

Championnes mesdames !

En plus, dans les bureaux, les plantes auraient aussi des effets bénéfiques pour le moral. Qu'est-ce qu'on attend pour verdir nos bureaux ?

Quelques plantes à choisir :

dracanéa

  • les ficus (toutes sortes) : performants contre les formaldéhydes, notamment dans des maisons neuves ou à travaux.
  • les dracanéas : sont sans danger pour les enfants, notamment dans les chambres, ils traitent de nombreux polluants
  • le lierre : facile d'entretien, il élimine de nombreux polluants (formaldéhyde, xylène, trichloréthylène...).


Spathiphyllum


le spathiphyllum : l'une des championne de la dépollution intérieur. Elle décompose une grande variétés de COV (Composés Organiques Volatiles) et en un temps record.






J'ai repéré quelques sites intéressants sur le sujet :

Site sur les plantes dépolluantes : on peut cliquer sur une pièce de la maison pour connaître les sources de pollution et choisir les bonnes plantes en conséquence.

Fiche pratique : un tableau repère source pollution / plantes

Biblio : « Les plantes dépolluantes pour la maison » Edition Ulmer – de M. Grollimund et I. Hannebicque – après l'intro sur les sources de pollution et quelques repérages intéressants, les plantes sont décrites une à une selon leur efficacité.

Après ça, je ne regarde plus mes plantes de la même façon ! 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nombre de visites

Animation "ménage au naturel" - France 3, janvier 2014

Contacter Sophieaunaturel

Nom

E-mail *

Message *