mercredi 27 février 2013

Réplique de la N*véa Crème, avec la fragrance sweet cream

Sweet cream à gauche

J'ai eu la chance de recevoir de Cosmétogarden un flacon de fragrance. L'odeur m'intrigue, c'est un parfum « de quand j'étais petite », quand ma grand mère me tartinait la figure d'une crème blanche et épaisse. Oui, la N*véa crème, le fameux pot bleu !
Bon, maintenant que je suis grande, et curieuse, je jette un œil à la composition de cette crème, histoire de savoir...
Voici l'INCI (les composants en latin) de la crème N*véa :
    Aqua, Paraffinum Liquidum, Cera Microcristallina, Glycerin, Ceresin, Isohexadecane, Lanolin Alcohol, Paraffin, Magnesium Sulfate, Decyl Oleate, Octyldodecanol, Aluminium Stearates, Panthenol, Citric Acid, Magnesium Stearate, Parfum
Bon, c'est bien, mais ça veut dire quoi tout ça ? Allez, zou, direction le site « la vérité surles cosmétiques, animé par Rita Stein », histoire de décoder tout ce charabia d'industriel :
  • Aqua : eau, composant majoritaire, normal pour une crème – inerte
  • paraffine liquide : dérivée pétrole... - inerte
  • cire de paraffine (pétrole) : liant, stabilisateur- inerte
  • glycérine : agent humectant – actif
  • cire minérale – inerte
  • isohexa : substance de soin pour la peau, origine chimique
  • Lanolin alcohol : émulsifiant, soin pour la peau, origine animal (graisse de mouton)
  • paraffin : cire, origine chimique
  • Magnesium Sulfate : stabilisant, minéral
  • decyl oleate (acide oléique) : huile synthétique, soin de la peau, origine végétale
  • Octyldodecanol : : huile synthétique, origine chimique
  • Aluminium Stearates : co-émulsifiant
  • Panthenol : agent actif d'origine chimique
  • Citric Acid : correcteur de pH
  • Magnesium Stearate : stabilisateur d'émulsion
  • Parfum : origine diverses
    En résumé, 16 ingrédients, majoritairement d'origine chimique, avec une base inerte qu'est la paraffine, issue de la pétrochimie. La paraffine n'apporte rien à la peau : c'est un support gras pour la crème afin d'ajouter les autres ingrédients.
Bon, bah, pas trop envie de copier ce type de recette. Je vais plutôt me diriger vers une option différente et simple (le courage de manque de me lancer dans des supers recherches). J'ai créé une recette avec une texture assez grasse, une odeur similaire. Les ingrédients choisis sont issus de la nature ou le moins chimiquement modifié possible, plein de principes actifs. L'objectif de cette crème est de nourrir la peau, toujours abimée face aux changements de climatiques du mois de février.
J'ai choisi de réaliser une simple trituration karité :
Les ingrédients :
  • 60 g de beurre de karité : régénérant, nourrissant
  • 20 g d'aloé vera : traite les brûlures, rafraichissant
  • 17 g d'huile de jojoba : restructurant, équilibrante
  • 3 g de glycérine : émollient, favorise l'hydratation
  • 10 gouttes de fragrances sweet cream de Cosmétogarden : imitation N*véa, et d'après la fiche technique, elle n'est pas photo sensibilisantes aux doses indiquées (0,5 à 5% du poids total) et peuvent tout à faite être utilisée pour parfumer des cosmétiques destinées aux enfants et aux femmes enceintes.
  • 3 gouttes de vitamine E – le conservateur des huiles, beurres
  • 10 gouttes de cosgard : conservateur des phases aqueuses (aloé véra)
Coût des ingrédients sans le flaconnage : 4,55€ pour 100 ml
Ustensiles : un bol, une balance, cuillère, spatule. Un pot de 100ml.

La recette, pas à pas (niveau moyen) :
  • Désinfectez à l'alcool les ustensiles, plan de travail.
  • La recette, ici, utilise la technique de la trituration karité, c'est à dire « malaxer à froid » le beurre de karité avec une cuillère dans un bol. Il faut écraser, piler le beurre. Au mieux le beurre est travaillé avant ajout d'ingrédients, au plus la texture est homogène (sans grumeaux), facile à travailler pour la suite de la recette. Alors... on se défoule !
  • Lorsque le beurre est bien souple, vous pouvez ajouter doucement l'aloé vera. Presser, malaxez.
  • Ajoutez ensuite l'huile de jojoba, toujours en écrasant la pâte avec la cuillère. Vous obtenez une pâte souple, un peu mousseuse.
  • Pour finir, ajoutez la fragrance sweet nectar de chez Cosmétogarden, celle qui fait imitation « N*véa », le cosgard, la vitamine E.
Ici, la quantité de fragrances est faible dans le but d'avoir un parfum léger. L'odeur du flacon me semblait assez forte.
A cette dose (10 gouttes pour 100g), ça me convient bien.
Côté Madeleine de Proust, (un souvenir relié à une odeur), c'est assez troublant de se crémer au N*véa crème de mon enfance, sans le pot bleu et ma grand mère !!

Cela dit, ma version trituration karité est super efficace sur le côté réparateur ! 

10 commentaires:

  1. Hummm la texture a l'air divine et l'odeur bien régressive
    Elle pénètre vite ou laisse vraiment une sentation de gras sur la peau?
    Je la ferais bien pour mon loulou mais il n'aime pas quand c'est gras. ^^

    RépondreSupprimer
  2. Coucou, comme j'aime beaucoup ton blog, je t'ai taggué pour le Liebster Award :)
    Pour en savoir plus
    http://melimelodelafee.canalblog.com/archives/2013/02/28/26470149.html
    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour la recette, je vais essayer ta trituration, mais senteur monoï... pour rêver de vacances avec cet hiver qui dure, qui dure ...

    RépondreSupprimer
  4. Christèle : c'est quand même une crème bien grasse dont 60% sont composé de beurre de karité. Moi, j'aime bien ce genre de texture en hiver, ça nourrit super : les gerçures, peaux abimées sont réparées en une nuit.
    Morgane, merci pour cet honneur et cette reconnaissance ! Je suis trop "pudique" pour donner des détails de ma vie sur le net... Je botte en touche, donc :s

    RépondreSupprimer
  5. Super idée d'avoir voulu créer une imitation la plus naturelle possible de cette crème !
    Je garde cette superbe recette sous le coude :-)
    Tu as un blog très intéressant !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  6. Hello

    merci pour cette recette que je me suis empressée de réaliser hier soir.
    J'ai une petite question néanmoins. La crème avait la même texture que sur la photo hier soir, mais ce matin elle avait bien durci. ça m'a un peu déçue car je voulais une texture crème. Est-ce normal?

    Merci pour votre réponse et pour votre chouette blog

    Chabiya

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Chabiya,
    merci pour vos encouragements ! En réponse à votre question : le beurre de karité change de texture selon la température : il se liquéfie autour de 35° et durcit quand il fait froid. L'été, quand il fait bien chaud, votre crème peut se ramollir, et durcir l'hiver. Pour obtenir une texture assez fluide, il faut ajouter de l'huile, de l'aloé vera, un peu de glycérine pour faire évoluer la texture vers une crème moins "lourde, pâteuse", plus souple. J'ai remarqué, aussi, que lorsqu'on fait ses cosmétiques maisons, avec les mêmes ingrédients, même quantité, on obtient un résultat différent selon la manière de mélanger, l’énergie qu'on y met !

    RépondreSupprimer
  8. bonjour, par quoi peut on remplacer la fragrance sweet cream? une huile essentielle??
    merci de votre réponse
    virginie

    RépondreSupprimer
  9. Bonsoir Virginie,
    les huiles essentielles parfument, (et apportent leurs principes actifs) mais n'auront pas la même odeur que la nivéa... Petit grain, bois de ho, lavande, bergamote sont des parfums que j'aime bien... Je ne connais pas vos goûts s:

    RépondreSupprimer
  10. http://www.radins.com/dossiers/creme-hydratante-nivea-toujoursmeilleure,1357.html
    comme quoi !!

    RépondreSupprimer

Nombre de visites

Animation "ménage au naturel" - France 3, janvier 2014

Contacter Sophieaunaturel

Nom

E-mail *

Message *