jeudi 22 novembre 2012

Crème riche à l'huile de pomme



L'hiver arrive doucement, avec les températures en baisse. Ma peau tiraille, est réactive aux chauds / froids. Cet effet est dû aux vaisseaux sanguins qui se contractent au froid et dilatent au chaud. Cela entraine des rougeurs, une peau abîmée.

J'ai choisi de réaliser une crème riche, permettant une protection intéressante de la peau sensible.

Les ingrédients pour 30 ml :

  • 7g d'hydrolat de camomille : apaisant
  • 6,5g d'hydrolat de géranium rosat : stimulant, réparateur
  • 1g de glycérine : effet hydratant, protecteur
  • 3,3g de beurre dur : cire émulsifiant riche permettant une émulsion facile à réaliser, même avec peu d'huile (boutique les Essentiels de Cristine)
  • 12,6g d'huile de pépin de pomme : huile très nourrissante, anti-oxydante, régénérante, apaisante – fiche technique ICI (boutique Cosmetogarden, dont je suis testeuse)
  • 15 gouttes de Cosgard : conservateur

Coût des ingrédients : 4€ sans le pot

Ustensiles : un bol ou bêcher pour le bain marie, une casserole pour le bain marie, une spatule, un mini mixeur (genre à cappuccino), un pot de 30ml.

La recette, pas à pas (niveau moyen)

  • Il est important de désinfecter à l'alcool les ustensiles, plan de travail, les mains... ça garanti une qualité de crème, qui garde mieux dans le temps.
  • J'ai coupé le beurre dur en petits morceaux, et l'ai fait fondre au bain marie.
  • Pendant le démarrage de la fonte, j'ai pesé les eaux florales et la glycérine, puis mis à fondre dans la cire émulsifiante (beurre dur).
  • Pesée de l'huile de pépins de pomme. Comme c'est une huile fragile, je l'ai ajoutée à la cire au bain marie lorsqu'elle était pratiquement fondue. Quelques instant dans le bain marie (1 à 2 mn) pour que le mélange soit à une température homogène.
  • Je sors mon bêcher du bain marie pour procéder à l'émulsion : agitation du mélange au mini mixeur. La crème prend en masse (se durcit).
  • J'ajoute pour terminer le conservateur, toujours en agitant, àla spatule ou mini fouet parce que le mixeur se fatigue dans une crème épaisse, et surtout pour chasser un maximum d'air de la crème (risque d'oxydation de l'huile, apporte des bactéries dans les eaux florales).

Mon avis : très contente ! L'objectif est atteint. J'ai la crème « riche », adaptée à l'hiver, grâce au beurre dur. L'odeur qui domine est celle de l'huile de pépins de pomme (genre amande, frangipane).

J'aime bien la couleur automnale, donnée par l'huile. La crème pénètre bien, sans en mettre une grande quantité.

5 commentaires:

  1. Il me manque des ingrédients mais je garde la recette.
    tu sais comment fabriquer le vert qui cache si bien les rougeurs?

    RépondreSupprimer
  2. coucou Christine !
    Tu patouilles, alors ?

    Quelques idées en vrac : peut-être travailler avec une huile de couleur verte, type huile d'avocat. Tu as l'eau florale ou l'HE d'hélichryse qui lutte contre les rougeurs (favorise circulation sanguine). Idée pour la couleur verte : faire un léger empâtage blanc avec de l'oxyde de zinc dans une huile d'avocat et/ou infusion dans l'eau florale de la spiruline...

    RépondreSupprimer
  3. Coucou,
    J'ai une peau très sensible, qui tiraille, qui rougie avec le chaud et froid, bref la totale :-((
    Je me laisserai bien tentée par ta crème mais je me demandais si l'on pouvait changer le beurre dur par du beurre de karité ?
    Aurais-tu sinon une autre recette pour mon type de peau ?
    Merci

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Déborah,
    Le beurre de karité n'est pas assez émulsifiant pour réaliser une belle crème.
    Tu peux essayer en version trituration Karité, mais tu vas avoir une crème assez grasse. (fait recherche trituration karité dans mon blog en bas, tu trouveras des recettes). Tu peux échanger le "fameux beurre dur" de Cristine Armand avec une autre cire émulsifiante.
    Pour ton type de peau, je suggère de l'eau florale d'hélichryse et/ou camomille. En même temps, le rougissement chaud/froid est assez inévitable quand on a une peau sensible : les vaisseaux sanguins de la peau se contractent/dilatent au chaud/froid. Il faut travailler sur des ingrédients qui aident à la circulation, comme, aussi, l'huile de macadamia.

    RépondreSupprimer
  5. Ok merci pour ta reponse, j'ai de l'eau de rose mais quelques minutes après la peau commence à tirer, du coup je vais essayer la camomille. L'huile de macadamia, je n'en ai pas, j'ai surtout du rosier muscat, jojoba et noyau d'abricot, mais bon je sais où en trouver ;-)

    RépondreSupprimer

Nombre de visites

Animation "ménage au naturel" - France 3, janvier 2014

Contacter Sophieaunaturel

Nom

E-mail *

Message *